Connaissez – vous la vraie cause de vos problèmes de poids?

Pour savoir si vous êtes dépendant au sucre :
faites le test:
https://www.arnaud-gobin.be/quizz-etes-vous-accro-au-sucre

Au final, vous êtes perdu. 

Chaque jour, on vous sort un nouvel ennemi contre lequel vous devez vous battre pour espérer voir un jour votre rêve se réaliser. 

Celui de perdre cette graisse disgracieuse qui vous empêche de vivre une vie épanouie dans un corps qui : 

  • vous fait vous sentir bien, attirant(e) et en confiance, 
  • vous permet de l’exhiber sans être gênée, regardée et/ou moquée,
  • vous permet d’augmenter vos chances de rencontrer l’âme sœur,
  • vous rends libre de porter tous les vêtements que vous souhaitez et aimez, etc. 

Alors, croyez-moi, je peux tout à fait comprendre que vous en ayez marre, que vous soyez perdu et que vous ne savez plus quoi faire pour y arriver. 

Mais laissez-moi vous simplifier la vie et vous dire les choses franchement. 

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à vous annoncer. 

Commençons par la mauvaise, toutes les causes dont je vous ai parlé vont favoriser votre prise de graisse. 

En revanche, la bonne c’est qu’elles ont toutes un élément en commun,
c’est : l’insuline.

C’est le dénominateur commun, le facteur clé qui sera déterminant dans votre perte de graisse… ou au contraire votre prise de graisse. 

C’est une hormone dont on entend beaucoup parler, parfois en bien, mais surtout en mal. 

Alors dans cet article, nous allons démystifier tout cela pour que tout soit clair pour vous en commençant par voir ce qu’est l’insuline et son vrai rôle à l’intérieur de votre corps. 

Vous saurez pourquoi vous n’arrivez pas à perdre de la graisse, mais aussi, et surtout comment vous en débarrasser définitivement à travers les 11 déclencheurs de cette hormone.

Voici le programme du jour :

  • Qu’est-ce que l’insuline ?
  • Pourquoi est-elle l’hormone clé de votre poids ?
  • Que disent les études à son sujet ?

Qu’est-ce que l’Insuline ?

Commençons par le commencement. 

Ai-je encore besoin de vous présenter l’insuline ? 😃 

Je vous ai tellement bassiné avec elle tant elle joue un rôle essentiel dans le surpoids (et donc l’amaigrissement). 

Mais peut-être que vous me découvrez seulement à travers cet article et, si c’est le cas, je vais vous faire un petit rappel pour mieux comprendre la suite 😊. 

(Même pour ceux et celles qui ont déjà lu mes précédents articles, je vous conseille de lire cette partie parce que je vais rentrer un peu plus en détail 😉). 

Alors laissez-moi vous rappeler rapidement ce qu’est l’insuline et pourquoi c’est un élément essentiel du stockage de vos graisses. 

Comme vous savez, chaque aspect de votre corps est régulé par une hormone. 

Une hormone est une molécule chargée de transmettre un message en se connectant à des récepteurs spécifiques. 

Vous en avez toute une ribambelle à l’intérieur de votre corps. 

La mélatonine qui va gérer le cycle « jour nuit » (rythme circadien ou horloge biologique) 

Les glandes thyroïdiennes qui vont gérer votre métabolisme et votre température corporelle. 

La testostérone, l’hormone sexuelle masculine, qui va gérer entre autres la croissance osseuse, musculaire et jouer un grand rôle dans l’efficacité du système de reproduction. 

La ghréline qui va gérer votre appétit au fil de la journée pour être sûre que vous ne manquiez de rien. 

La leptine, qui va gérer la satiété en association avec d’autres hormones, pour veiller à ce que vous ne surchargiez pas votre estomac. 

Tout comme ces hormones, l’insuline a aussi son rôle à jouer. 

L’insuline a été découverte en 1921 par le chirurgien canadien Frederick G. Banting, et ses assistants chimistes Charles Best et John MacLeaod, mais le premier à avoir constaté un lien entre le pancréas et le contrôle de la glycémie a été le physiologiste anglais Sir Edward Albert Sharpey-Schäfer dans les années 1890.

L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas en réponse à une élévation du sucre sanguin comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous :

https://www.exquisiteprivatechef.co.uk/its-all-about-food/-stress-coffee-insulin-and-cortisol-and-the-role-of-breakfast-in-blood-sugar-balancing-seasonal-newsletter-autumn-2015

Cette hormone va, entres autres, envoyer le message de réduire votre niveau de sucre sanguin en le stockant : 

  • Sous forme de glycogène au niveau des muscles et du foie principalement (pour une énergie rapidement disponible). 
  • Sous forme de graisse sous-cutanée dans les cellules adipeuses (pour une énergie de long terme). 

Si vous souhaitez approfondir sur ce mécanisme de stockage du glucose, je vous recommande cette ressource. 

Pour réduire le niveau de sucre sanguin, l’insuline va agir comme une clé en se connectant à la surface de vos cellules pour laisser pénétrer le sucre à l’intérieur, comme vous pouvez le voir sur l’illustration ci-dessous :

 

L’insuline est un régulateur de l’énergie, et aussi une hormone de stockage antagoniste au glucagon qui, elle, est une hormone de déstockage (aussi sécrétée par le pancréas). 

Son rôle est opposé : il envoie le message de décomposer le glycogène (réserve de sucre) en glucose pour le diffuser dans le sang. 

En résumé : 

Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est que : la fonction principale de l’insuline est de vous protéger

Je sais qu’on entend tellement de choses négatives à son sujet que l’on en oublie qu’elle est essentielle à notre survie. 

Au même titre que le cholestérol dont on parlera prochainement dans un article bien détaillé 😊. 

Sans insuline, votre corps est incapable d’utiliser le glucose comme énergie pour vos cellules.

En 1889, un physiologiste allemand du nom d’Oscar Minkowski en association avec le Dr Joseph von Meringue a montré qu’en retirant le pancréas d’un chien, celui-ci devenait diabétique.

https://www.britannica.com/science/insulin

Sans insuline, vous seriez donc mort depuis bien longtemps parce que le sucre se serait accumulé dans votre sang (hyperglycémie). 

Sur le long terme, vous coureriez droit vers : 

  • un diabète de type II,
  • des dommages cérébraux,
  • des maladies de la rétine (qui peuvent conduire à la cécité),
  • un infarctus du myocarde (tissus musculaires du cœur),
  • une cirrhose du foie, etc.

L’insuline est donc essentielle au bon équilibre de votre corps et le voir comme votre ennemi n’est pas la solution.

Pour information, le diabète est une maladie connue depuis très longtemps (Égypte antique), mais à l’époque, les médecins goûtaient les urines sucrées des patients (oui oui vous avez bien lu 😄) pour savoir s’ils étaient atteints de diabète. Les médecins doivent être ravis que cette époque soit révolue 😃. 

C’est pour cette raison que les personnes atteintes de diabète de type I (incapacité à produire de l’insuline) doivent régulièrement faire des piqûres d’insuline pour compenser le manque, sous peine de mourir. 

L’hyperglycémie peut également se produire lorsque les cellules de votre corps sont résistantes à l’insuline. )^p

Autrement dit, lorsque les « clés » ne permettent plus d’ouvrir les « portes » et de faire pénétrer le glucose à l’intérieur des cellules. 

Donc pour résumer le mécanisme de l’insuline et du glucagon : 

  1. Vous mangez des aliments
  2. Vous augmentez votre sucre sanguin
  3. Vous stockez de l’énergie (grâce à l’insuline)
  4. Vous baissez votre sucre sanguin
  5. Vous libérez de l’énergie (grâce au glucagon)

Pour vous donner une petite idée, il y a environ 5 grammes de sucre à l’intérieur du sang qui circule dans votre corps, soit l’équivalent d’une cuillère à café (seulement).

C’est ce dont votre corps a besoin pour fonctionner correctement. 

Alors imaginez-vous la charge de travail de l’insuline lorsque vous ingérez les 25 grammes de sucre de votre unique glace au chocolat (sans compter tout le reste). 

C’est déjà 5 fois plus que ce qu’il y a de base dans votre sang 😱. 

Alors autant vous dire que c’est l’Alerte ROUGE 🚨 lorsque votre corps voit toute cette masse de sucre pénétrer dans votre corps. 

Si vous souhaitez aller encore plus loin sur le sujet de l’insuline, je vous recommande la détox du sucre  ==> https://cutt.ly/bfZlYWH

Dans laquelle je vous apprend a gérer vos pic de sucre dans le sang

Même si la réduction du sucre sanguin est la fonction principale de l’insuline, c’est loin d’être la seule.

Cette hormone aura également pour fonction : 

  • l’absorption du glucose par les cellules. 
  • l’absorption des acides aminés (protéine)
  • l’absorption du potassium (l’un des nutriments les plus essentiels du corps)
  • le blocage de la combustion des graisses
  • la rétention du sodium…

Pourquoi l’Insuline est l’hormone clé dans votre poids ? 

Vous l’aurez compris, l’insuline est une hormone de stockage, et lorsque vous comprenez ce principe, vous savez comment celle-ci intervient dans le mécanisme de prise de poids. 

Plus vous allez avoir de sucre dans votre sang, plus votre corps va sécréter d’insuline proportionnellement pour le faire baisser. 

Mais n’oubliez jamais que : 

L’insuline n’est pas la cause de votre problème de poids.

Elle est souvent associée à l’obésité, mais elle n’y est pas responsable. 

Le pancréas réagit seulement face à des stimulus divers dont on va parler dans la suite de cet article. 

Si vous limitez au minimum ces stimulus, vous limitez les sécrétions d’insuline.

C’est aussi simple que cela 😃. 

L’insuline, au même titre que le pompier, est là pour vous protéger. 

Il n’a aucun intérêt à vous rendre malade et/ou obèse. 

Le seul objectif de votre corps, c’est sa survie. 

Pour vous éviter d’avoir trop de sucre dans le sang, ce qui pourrait vous causer la mort (juste ça 😃), il va tout faire pour le réduire. 

Pour cela, il faut l’extraire de votre sang. 

Une fois extrait, il faut bien le stocker quelque part. 

C’est pour cette raison que votre corps utilise ses 2 réserves d’énergie : 

1) Celle de court terme : le glycogène (facilement accessible, mais limité) 

2) Celle de long terme : les cellules adipeuses (difficilement accessible, mais illimité)

L’insuline va dans un premier temps nourrir toutes vos cellules et envoyer le signal de stocker le surplus de sucre dans les réserves de glycogène qui se trouvent dans vos cellules hépatiques (votre foie) et vos muscles pour être sûre d’avoir suffisamment d’énergie rapidement disponible. 

Pour rappel, le glycogène est un ensemble de molécules de glucose qui seront assemblées les unes aux autres. Pour le stockage, les molécules de glucose seront compactées, puis elles seront dissociées pour les utiliser.

Et dès lors que cette réserve de glycogène sera pleine (en moyenne, un adulte de 70 kg peut stocker de 100 à 120 gr de glycogène), le sucre restant sera transformé sous forme de graisse (sa seconde source d’énergie) pour être utilisé ultérieurement (ou pas, comme nous allons le voir toute à l’heure 😉). 

C’est pour cette raison que les personnes en surpoids et obèses ont un niveau de sucre plus élevé que la moyenne avec un niveau d’insuline qui l’est tout autant. 

Ce qui se vérifie à travers cette étude qui montre un niveau d’insuline près de 9 fois supérieur chez une personne obèse par rapport à une personne mince. 
   

Si vous souhaitez savoir pourquoi vous perdez souvent beaucoup de poids au début d’un régime, c’est simple : le glycogène utilise des molécules d’eau.

Autrement dit, au début d’un régime, vous videz vos stocks de glycogène, donc vous perdez beaucoup d’eau 😉. 

Voilà pourquoi vous êtes souvent frustrés que vos deux premières semaines de régimes ne ressemblent jamais aux semaines suivantes 😃. 

L’insuline permet d’utiliser le sucre présent dans votre sang pour le transformer en énergie, et le surplus sera converti en graisse pour faire des réserves.

Donc si vous injectez de l’insuline à une personne, logiquement, elle devrait prendre du poids. 

En janvier 1922, Léonard Thompson, un enfant de 14 ans, était atteint de diabète de type I. 

Le diabète de type I est une maladie auto-immune caractérisée par l’incapacité à produire suffisamment d’insuline. L’une des caractéristiques principales des personnes touchées est la maigreur. 

Il était grandement affaibli et très maigre. 

Proche de la mort, un médecin décide de lui injecter une dose d’insuline, qui était une molécule encore nouvelle à cette époque. 

Ce fut la première personne à recevoir un tel traitement. 

Ce test fut un grand succès, car, grâce à l’insuline, Léonard a pu retrouver ses forces et reprendre du poids. 

Voici une photo de lui avant et après :

Source : https://www.thediabetescouncil.com/from-death-to-life-the-discovery-of-insulin/

Ce test a été reproduit quelques années plus tard sur une jeune femme atteinte de diabète de type I et le constat fut le même : l’insuline lui avait permis de reprendre du poids. 

Voici une image d’elle avant et après injection d’insuline : 

Avant et après injection d’insuline chez une femme

Mais bon, c’est bien beau tout ça, mais que disent réellement les études scientifiques ? 

La hausse du niveau d’insuline conduit-elle vraiment à une hausse du poids corporel ? 

C’est ce qu’on va voir tout de suite 😉. 

Le Lien entre l’Insuline et l’Obésité selon la Science

Cette étude montre très clairement un lien entre la hausse du niveau d’insuline et la prise de poids. 

Les chercheurs ont pris 14 patients diabétiques (avec un niveau de sucre plus élevé que la normale) et ils leur ont administré de l’insuline jusqu’à stabiliser leur glycémie. 

La dose d’insuline administrée a augmenté au fur et à mesure. 

Le poids corporel des patients a augmenté d’en moyenne 8,7 kg.

Et plus surprenant encore, cette hausse s’est produite malgré leur réduction calorique d’environ 300/jour…

Depuis plusieurs décennies, les chercheurs ont cru que l’obésité était simplement due à un surplus calorique, mais une multitude d’études ont montré l’inefficacité de cette hypothèse. 

Et au lieu de reconnaître leur erreur et de dire la vérité aux personnes, ils préfèrent remettre la faute sur le patient. 

Alors que le problème n’est pas calorique, mais plutôt hormonal. 

« Ok Arnaud, mais c’est une étude réalisée seulement sur 14 patients, c’est trop peu pour valider cette théorie »

J’aime votre scepticisme 😃. 

Dans cette autre étude, réalisée sur 708 diabétiques, le constat fut le même. 

Les patients se sont vu administrer de l’insuline, et devinez ce qui est arrivé à leur poids ?

Celui-ci augmentait proportionnellement à la dose d’insuline administrée. 

Ceux qui avaient reçu la dose la plus forte d’insuline étaient aussi ceux qui avaient pris le plus de poids. 

« Oui, mais Arnaud ,comment être sûre que ce n’est pas de la faute des médicaments contre le diabète en général qui sont connus pour faire prendre du poids ? »

C’est une très bonne question 😃. 

Pour cela, ça aurait été super de trouver une étude qui compare différents traitements contre le diabète de type II et voir l’impact que chacun d’entre eux a eu sur le poids des patients 😊. 

Ah, mais attendez… je suis bête, ça a déjà été fait 😃. 

Dans cette étude, 3 traitements contre le diabète ont été utilisés chez plusieurs patients malades. 

  • Un traitement à base d’insuline (donner de l’insuline à une personne qui en a déjà à en revendre, c’est quand même la base 😃). 
  • Un traitement à base de sulfonylurées, médicament de la famille des insulinosécréteurs qui va permettre au pancréas de produire plus d’insuline. 
  • Un traitement à base de metformine, aussi un antidiabétique oral utilisé dans le traitement du diabète de type II qui va permettre à l’insuline de fonctionner plus efficacement, mais sans en augmenter la sécrétion. 

Donc si on suit ce raisonnement selon lequel les patients prendraient du poids à cause de leur traitement contre le diabète, cela voudrait dire que TOUS les patients de cette étude devraient prendre du poids, sans exception.

Résultat : Le groupe qui avait reçu l’insuline avait pris le plus de poids. 

Le groupe qui avait reçu le traitement de sulfonylurées avait aussi pris du poids, mais pas autant que celui de l’insuline. 

Pour finir, le groupe qui avait reçu la metformine n’avait pas pris de poids. 

Donc pour conclure : 

Ce qui a fait que les patients ont pris du poids n’est pas le traitement contre le diabète, mais plutôt l’insuline. 

Augmenter le niveau d’insuline cause une prise de poids, tandis qu’une réduction du niveau d’insuline permet une perte de poids. 

Une autre étude plus récente a montré que le prédicteur le plus puissant dans le cadre de la perte de poids était la résistance à l’insuline. 

Ce n’est ni le nombre de calories que vous allez ingérer, ni votre volonté, ni le soutien que vous pourrez avoir, c’est l’insuline. 

Sous l’influence de l’insuline, votre corps reçoit les instructions de « prendre de la graisse ». 

Et par conséquent, inconsciemment, vous mangez plus et réduisez votre dépense énergétique.

Je ne cesserai de le répéter : le surplus calorique est une conséquence, et non une cause. 

Donc la question à se poser, ce n’est pas de savoir comment équilibrer vos calories, mais plutôt de savoir comment réguler vos hormones. 

Autrement dit, vous ne devez pas chercher à réduire vos calories, mais plutôt à réduire votre niveau d’insuline. 

Pour perdre du poids, vous devez réduire au maximum les pics d’insuline pour cesser de mettre votre corps en mode stockage et favoriser ainsi un maximum le déstockage de votre énergie stocké. 

Votre corps ne peut stocker et déstocker en même temps, comme vous ne pouvez pas remplir une bouteille qui se vide 😃. 

source: https://www.santedacier.fr/