Il existe des ‘superaliments’ contre le cancer

VRAI OU FAUX

cancer

Plus de 60% des Belges pensent, …

Il existe des ‘superaliments’ contre le cancer

VRAI OU FAUX

Plus de 60% des Belges pensent, à tort, qu’il existe des ‘superaliments’ (par ex. brocoli, graines de chia, baies de goji, thé vert, curcuma, omega 3, tomates/lycopène…)

Le cancer est une maladie multifactorielle. Cela signifie qu’il a rarement une cause unique.

Il est par contre établi que certains aliments peuvent aider à prévenir le cancer, mais le risque diminuera surtout si l’alimentation saine est associée à d’autres facteurs protecteurs. Citons notamment : le maintien d’un poids sain, la pratique suffisante d’une activité physique, l’absence de tabagisme, la participation aux programmes de vaccination, etc.

Quand on entend parler de ‘superaliments’, il s’agit le plus souvent de fruits et légumes, ou d’autres aliments – souvent exotiques – d’origine végétale. Près de 10 000 substances potentiellement protectrices face au cancer ont déjà été identifiées dans les fruits et légumes. Et, en effet, les ‘superaliments’ en contiennent. Mais c’est aussi le cas d’autres fruits et légumes qui ne bénéficient pas de l’attention des média, alors qu’ils font pourtant aussi l’objet d’études scientifiques. Et ces études semblent montrer que c’est précisément la combinaison de différentes substances qui produit un effet amplificateur ou ‘synergique’.

En d’autres termes, la combinaison de différentes substances apporte plus de bienfaits que chaque substance prise séparément. On peut parler d’un effet ‘1+1=3’. Autrement dit, la variation apporte sans aucun doute une protection bien plus large face au cancer que le recours à quelques ‘superaliments’.

Les compléments alimentaires n’offrent d’ailleurs pas non plus de solution miracle. La priorité reste à l’adoption d’ une alimentation saine et équilibrée. Les études montrent que le respect des recommandations quotidiennes concernant les fruits et légumes fait en général diminuer la mortalité et augmenter la survie, alors que les compléments de vitamines et de minéraux n’ont aucun effet convaincant  à ce niveau.

 

 

MES CONSEILS

  • Mangez suffisamment de fuits, légumes, céréales complètes et légumineuses. Variez autant que possible (surtout en couleur). Pour y parvenir, il existe une solution simple et pas cher : mangez des produits de saison.
  • Mangez chaque jour au moins 5 portions de fruits et légumes (600g au total)

 

Conseils pour une alimentation saine

Les conseils ci-dessous sont utiles également pour les personnes qui ont guéri d’un cancer. Un poids sain, une alimentation équilibrée et une activité physique suffisante contribuent à réduire le risque de récidive ou de nouveau cancer.

MES CONSEILS

  • Essayez d’atteindre et de conserver un poids idéal en mangeant de manière équilibrée, en pratiquant suffisamment d’exercice physique et en évitant la station assise prolongée.
  • Effectuez chaque jour au moins 30 minutes d’exercice physique, par exemple une marche à un rythme soutenu.
  • Limitez la consommation d’aliments riches en calories tels que les snacks riches en graisses et les en-cas et boissons fortement sucrés.
  • Mangez suffisamment de légumes, fruits, céréales et légumineuses et variez le plus souvent possible (surtout les couleurs).
  • Mangez tous les jours au moins 5 portions (600 g) de légumes et de fruits.
  • Limitez la consommation de viande rouge (bœuf, porc, agneau) à un maximum de 500 g par semaine et évitez les viandes préparées (charcuterie, pâté, salami, saucisson, saucisses, haché préparé …).
  • Évitez de préférence l’alcool, ou limitez-en la consommation à maximum un (pour les femmes) ou deux (pour les hommes) verres par jour.
  • Limitez votre consommation de sel et les préparations très salées.
  • Evitez la prise de compléments alimentaires… Ils ne protègent pas du cancer !
  • Pratiquer l’allaitement maternel permet de réduire le risque de cancer et autres maladies, tant pour la mère que pour l’enfant.

Test alimentaire

Pour savoir si vos habitudes alimentaires et sportives sont équilibrées, rendez-vous sur www.mapyramide.be et faites le test interactif. Vous découvrirez ainsi votre pyramide alimentaire active personnelle et trouverez des conseils et astuces individuels.

Garder un poids sain

L’alimentation après un cancer

Pour la qualité de vie en général et l’état de santé en particulier, il est important de manger sainement et de pratiquer une activité physique régulière, dans toute la mesure du possible. L’évolution des connaissances en matière d’alimentation et de cancer nous permet d’élaborer progressivement des conseils en fonction du type de cancer et du traitement.

Des problèmes alimentaires qui persistent ?

Certains effets secondaires tels que la fatigue, le manque d’appétit, la modification de la perception gustative et olfactive, la sécheresse de la bouche, les problèmes de déglutition, les pertes ou les augmentations de poids non désirée) peuvent dans certains cas perdurer pendant un certain temps après le traitement, voire être irréversibles. Parlez-en au spécialiste lors de la visite de contrôle. Une adaptation de votre alimentation peut diminuer les problèmes ou même y remédier.

Liens entre alimentation et cancers

Les études confirment qu’une alimentation saine, essentiellement végétale, variée et riche en légumes, fruits, céréales complètes et légumineuses, peut contribuer à lutter contre le cancer à différents stades. Même des modifications mineures apportées à l’alimentation et au mode de vie peuvent se traduire par des avantages non négligeables pour la santé. Consommer chaque jour 1 à 2 portions supplémentaires de fruits et légumes, remplacer le pain blanc par du pain complet ou prolonger la durée de la promenade quotidienne sont autant de mesures qui peuvent avoir un impact positif. Une alimentation équilibrée contient des substances précieuses qui aident l’organisme à se protéger contre les maladies.

L’alimentation après un cancer : conseils

Une alimentation saine, équilibrée et variée reste essentielle, après le traitement également. La recherche montre que le respect des conseils alimentaires préventifs suivants peut contribuer à prévenir un nouveau cancer, le risque de rechute ou encore d’autres maladies chroniques (cliquez sur les termes en bleu pour connaître les recommandations en la matière).

  • Essayez d’atteindre et de conserver un poids idéal en mangeant de manière équilibrée, en pratiquant suffisamment d’exercice physique et en évitant la station assise prolongée.
  • Effectuez chaque jour au moins 30 minutes d’exercice physique, par exemple une marche à un rythme soutenu.
  • Limitez la consommation d’aliments riches en calories tels que les snacks riches en graisses et les en-cas et boissons fortement sucrés.
  • Mangez suffisamment de légumes, fruits, céréales et légumineuses et variez le plus souvent possible (surtout les couleurs).
  • Mangez tous les jours au moins 5 portions (600 g) de légumes et de fruits.
  • Limitez la consommation de viande rouge (bœuf, porc, agneau) à un maximum de 500 g par semaine et évitez les viandes préparées (charcuterie, pâté, salami, saucisson, saucisses, haché préparé …).
  • Évitez de préférence l’alcool, ou limitez-en la consommation à maximum un (pour les femmes) ou deux (pour les hommes) verres par jour.
  • Limitez votre consommation de sel et les préparations très salées.
  • Evitez la prise de compléments alimentaires… Ils ne protègent pas du cancer !
  • Pratiquer l’allaitement maternel permet de réduire le risque de cancer et autres maladies, tant pour la mère que pour l’enfant.

Référence